Exposition Viollet-le-Duc à la cité de l’architecture

06.01.2015

À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879), cette exposition rétrospective présente l’œuvre singulière de ce grand architecte, théoricien et restaurateur, fondateur du musée de Sculpture comparée dont le musée des Monuments français est l’héritier. Eugène Viollet-le-Duc est l’un des rares architectes du XIXe siècle dont la mort n’ait pas éteint la célébrité mais l’ait au contraire affirmée. Malgré des polémiques, ses travaux de restauration et son œuvre font toujours référence pour les professionnels de l’architecture et son génie a marqué l’histoire de l’art et de l’architecture du Moyen Âge. Longtemps, les historiens se sont attachés à mettre en perspective sa science archéologique, sa doctrine en matière de restauration et son activité au service du patrimoine. À partir des années 1970, les idées qu’il avait exprimées en matière de création architecturale furent à leur tour objet d’étude et de controverses. On connaît le caractère rationnel de sa démarche : il est question ici de souligner son côté visionnaire. Il s’agit, en d’autres termes, d’illustrer l’intimité qui existe entre le système positiviste qu’il incarne et ses délires romantiques, sources mêmes de son génie. Surgit peu à peu une personnalité étrange et complexe, hyperactive et féconde, mobilisant un savoir encyclopédique au service d’un projet politique tout autant qu’esthétique.

On retrouvera sur le site le document d'aide à la visite - exposition « Viollet-le-Duc, les visions d'un architecte » (pdf / 1.59 Mo).

Le site L’histoire par l’image de la Rmn-GP propose également en téléchargement pour Éduthèque plusieurs dossiers en lien avec l’architecte : « Viollet-le-Duc et la restauration monumentale », « Un passé recréé : Pierrefonds », « Charles Marville : photographies d’un patrimoine monumental restauré », « Le Palais du Tocadéro, un bâtiment disparu », « Les Tuileries en ruines ».

Toutes les actualités