Partagez

Actualités

Des nouvelles pièces de théâtre pour Éduthèque

Actualité du 27.02.2020

Deux nouvelles pièces viennent enrichir le catalogue de l’offre Théâtre en acte : Le Petit Chaperon Uf, pièce jeunesse de Jean-Claude Grumberg et L’Avare, grand classique de Molière.

Autour de ces œuvres, de nouvelles ressources numériques et des accompagnements pédagogiques pour enseigner le théâtre classique et contemporain aux élèves : découverte de l’auteur, étude du texte, analyse de spectacles. Ces activités s’appuient sur des extraits vidéo, des interviews, des reportages, des documents fournis par les théâtres, des photographies ou encore des vidéos d’archives.

  • Le Petit Chaperon Uf de Jean-Claude Grumberg :
    À travers cette œuvre, on découvre la manière dont l’écriture politique peut aussi s’adresser à un jeune public. Prenant appui sur Le Petit Chaperon rouge, l’auteur en modifie la trame originale pour intégrer des thèmes personnels : l’histoire, la Shoah, la haine, la violence, la liberté... Les pistes pédagogiques associées permettront de sensibiliser les élèves à l’originalité de cette écriture et d’explorer les possibles qu’en offre la dramaturgie (voix didascaliques, formes narratives et épiques, théâtre de marionnettes…).
  • L’Avare de Molière :
    Découvrez les pistes pédagogiques associées grâce auxquelles on propose d’interroger le célèbre personnage de l’Avare, en convoquant autant le texte de Molière et la tradition théâtrale autour d’Harpagon que les représentations historiques de l’avarice. Ce nouveau titre de l’offre Théâtre en acte fait l’objet d’une comparaison de mises en scène à partir d’extraits vidéo, atout majeur de cette offre Éduthèque.

À la Comédie-Française, L’Avare demeure la deuxième pièce de Molière la plus jouée après Tartuffe. C’est dire l’enjeu de toute nouvelle mise en scène ; on appréciera les différents partis pris des metteurs en scène suivants :

  • Catherine Hiegel en 2009 : documents et questionnements contribuent à éclairer la manière dont L’Avare assume ici son titre de « comédie », sans nier pour autant le caractère monstrueux de son personnage principal.
  • Jean-Paul Roussillon en 1969 : les pistes ici données se proposent d’interroger la vision plus inquiétante qui est donnée de l’avarice, appuyée par les choix de mise en scène très symboliques.
  • Ludovic Lagarde en 2014 : à la Comédie de Reims, il a été choisi d’inscrire la pièce dans l’époque contemporaine. Qu’est-ce qu’un avare de nos jours ? Un homme d’affaires, un homme de trafics ? Comment faire rire aujourd’hui avec un homme qui frappe ses domestiques, terrorise ses enfants et marchande une jeune fille ?

Toutes ces ressources sont mises à la disposition des enseignants pour un accès gratuit et selon les conditions générales d’utilisation du portail.

Toutes les actualités