Partagez

Actualités

Préparer à la commémoration de l’abolition de l’esclavage

Actualité du 12.03.2021

Depuis 2006, la France, avec le président Jacques Chirac, a fait du 10 mai, la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Au-delà de l’enseignement de l’histoire en classe, l’école participe à la politique mémorielle et met l’accent sur certains faits historiques dans le but de construire une mémoire collective, autour des valeurs de la République et contribuer ainsi au sentiment d’appartenance commune. C’est l’occasion pour les classes, en particulier celle du cycle 3, de mettre à profit les contenus d’enseignement prévu par les programmes (Programmes cycle 3 – P71) : depuis la formation du premier empire colonial et le déplacement d’Africains réduits en esclavage jusqu’à son abolition définitive en 1848 lors de la Deuxième République, en passant par l’échec de la première abolition en 1794.

Éduthèque met à disposition, en particulier à travers l’espace Retronews de la BNF, des supports de qualité pour travailler en classe ces différentes questions. C’est ainsi la possibilité de baliser un parcours d’enseignement menant à ce temps de commémoration, qu’il est indispensable d’éclairer. Un devoir d’histoire pour une juste mémoire, « car une mémoire sans histoire est de facto vouée à l’oubli », pour reprendre les termes du philosophe Paul Ricœur (La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Éditions du Seuil, 2000).

Pistes pédagogiques et séquences d’apprentissage

 

1. Comprendre l’horreur de l’esclavage. Des conditions de vie effroyables ; poser la question plus profonde, de l’humanité des noirs.

2. La Révolution française et la première abolition par la convention (1794). Des intentions à nuancer et le rejet.

  • Le décret du 4 février 1794. La République abolit l’esclavage, qualifié de crime de « lèse-humanité », dans toutes les colonies françaises. Elle réunit en réalité les noirs et les blancs contre l’ennemi l’anglais.
    Support : Le décret de 1794
    Support : Moi libre / En liberté comme toi
    Support : Nouvelles cartes de la République Française, la constitution offre les mêmes droits à tous. Voir le dossier.
  • Napoléon, par la loi du 20 mai 1802, maintient l’esclavage partout où la loi de 1794 n’a pas été appliquée, du fait de la guerre contre l’Angleterre et la domination de certaines colonies par ces derniers et aussi du refus de certaines administrations locales.
    Support : Le rétablissement de l’esclavage en Guyane 1802
    Support : Vente d’esclaves au Surinam

3. 1848, La Deuxième République et l’abolition définitive en France. Après l’Angleterre (1808), le pays des droits de l’homme abolit définitivement la traite des noirs par le décret du 27 avril 1848. L’histoire coloniale de la France n’en est pas pour autant terminée.

Les enseignants ont la possibilité de créer un compte unique à communiquer à leurs élèves pour que ces derniers puissent accéder aux ressources du partenaire.

Toutes ces ressources pour Éduthèque bénéficient des conditions générales d’utilisation du portail.

Toutes les actualités